La phobie des clowns se nomme aussi la coulrophobie. Cette peur irrationnelle face aux clowns entraîne des symptômes de panique importants. Ce personnage aux couleurs vives et au visage grimé provoque chez certaines personnes une peur incontrôlée. Les causes de cette phobie sont souvent liées à l’enfance. Mais même à l’âge adulte on peut continuer à avoir une véritable aversion envers les clowns. Entre le rire et la peur, la frontière est parfois mince. Comme la phobie des trous, celle des clowns provoque la fuite et l’évitement.

Qu’est-ce que la coulrophobie ?

La coulrophobie est le nom scientifique pour désigner la phobie du clown. Ce personnage coloré, maquillé et déguisé entraîne chez de nombreuses personnes une peur irrationnelle. La coulrophobie représente cette phobie des clowns. Le simple fait de voir un clown ou l’idée qu’il puisse s’approcher de vous provoque un état de panique incontrôlable.

 

Quelle est l’origine de la phobie des clowns ?

Les causes de la phobie des clowns peuvent être multiples. Un traumatisme lié à l’enfance où un clown aurait fait trop peur. L’idée de ne pas savoir qui se cache derrière le maquillage peut également être une des causes de cette phobie. Les réactions imprévisibles du personnage peuvent aussi être un déclencheur de la phobie. Puis il y a aussi la culture cinématographique. Celle-ci n’a pas aidé à valoriser l’image du clown. Le film “ça” de Stephen King ou le “Joker” dans Batman offre une image d’un clown peu sympathique. Le clown devient un personnage meurtrier et terrorisant. Cette culture populaire transmise par les films peut aussi être une des causes à la coulrophobie.

Quels sont les symptômes de la phobie des clowns ?

Les symptômes et les manifestations de la phobie des clowns sont multiples. L’évitement est la première réaction d’une personne face à l’objet de sa peur. La personne phobique va fuir tous les cirques et les films ou les occasions qui sont susceptibles de contenir le personnage d’un clown. Ensuite face à l’image ou du personnage du clown, la personne va développer une série de symptômes tels que :

  • des sueurs et des frissons ;
  • une accélération du rythme cardiaque ;
  • les mains moites ;
  • un état de panique incontrôlé ;
  • des maux de tête ;
  • des maux de ventre ;
  • des vertiges.

Tous ces symptômes sont les manifestations d’une crise d’angoisse, d’un état de panique extrême semblables à toutes les phobies. Seul l’objet qui provoque cet état diffère en fonction de la phobie.

Quel traitement proposer en cas de coulrophobie ?

La phobie des clowns concerne souvent les enfants mais peut se prolonger à l’âge adulte si elle n’est pas prise en charge. Le traitement pour les enfants sera essentiellement axé sur la psychologie. Pour les adultes, le médecin peut proposer un traitement médicamenteux pour apaiser les symptômes de l’anxiété. Que ce soit pour les enfants ou les adultes, un psychologue peut intervenir de manière efficace et libérer la personne de sa phobie. Pour cela, le psychologue propose différentes méthodes thérapeutiques :

  • la thérapie EMDR. Cette thérapie est très efficace sur les enfants. Elle consiste grâce à des mouvements oculaires à libérer les tensions et les comportements anxieux. Cette thérapie est souvent utilisée en cas de traumatisme ;
  • la thérapie par l’hypnose. Cet outil qu’est l’hypnose aide autant les enfants que les adultes. Elle permet de retrouver confiance en soi. L’hypnose permet de mettre en place de nouveaux comportements face à l’objet de la peur ;

la thérapie comportementale et cognitive. Ce moyen thérapeutique consiste à identifier les causes de la phobie et de nouveaux comportements à adopter face à la peur.

Peut-on réellement guérir de la phobie des clowns ?

Lorsqu’une phobie est prise à temps, il est tout à fait envisageable d’en être libéré. Le mieux est d’offrir une thérapie dès l’apparition des premiers signes de panique. Les enfants peuvent être rapidement pris en charge et libérés de cette phobie pour ne pas la porter jusqu’à l’âge adulte. Même si la phobie dure depuis plusieurs années, quelques consultations chez un psychothérapeute peuvent suffire. Tout dépendra de la manière dont le patient réagit à la thérapie. C’est pour cette raison qu’un climat de confiance doit être installé entre le thérapeute et le patient.

Si vous êtes également envahis par une peur irrationnelle qui vous empêche de vivre sereinement, n’ayez pas peur et prenez rendez-vous avec un de nos psychologues !

Vous avez encore des questions ?

RGPD

Prendre rendez-vous n’a jamais été aussi simple

w

Par téléphone ou sms

N’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou sms pour discuter de votre situation ou directement pour prendre rendez-vous. 

Prise de rendez-vous en ligne

Il est possible de prendre rendez-vous directement via l’agenda en ligne

Psychomons